Mars 2019 : miscellanées de la science ouverte

Tous les mois, les BU de l’Université Bordeaux Montaigne envoient à ses abonnés la « newsletter Open Access » qui revient sur les actualités du libre accès du mois écoulé à travers une courte sélection thématisée avec soin par vos bibliothécaires. Pour être certain de la recevoir directement dans votre boîte mail, abonnez-vous ! : http://eepurl.com/bR0O3H

Du côté de l’édition scientifique, l’évènement le plus important est la parution du rapport de mi-parcours du comité de suivi de l’édition scientifique. Mis en place en 2016 autour de Daniel Renoult, ce comité a pour but d’accompagner les éditeurs scientifiques français dans la transition vers le libre accès, comme contrepartie des évolutions juridiques de la loi sur une République Numérique qui retirait à l’éditeur l’exclusivité de la diffusion des articles scientifiques. Si on attend avec impatience le rapport final, ce rapport de mi-parcours permet déjà de faire le point sur les activités du comité de suivi et donne quelques chiffres sur l’évolution, actuelle ou à venir, du libre accès dans l’édition française.

http://corist-shs.cnrs.fr/node/873

Si le rapport du comité de suivi se concentre d’abord sur l’édition de revues scientifiques, le libre accès et l’édition numérique progresse aussi du côté des éditeurs de livres. Le blog d’Open Edition a annoncé l’arrivée des Presses du Septentrion, grand éditeur universitaire du nord de la France, qui a mis en ligne par moins de 300 titres. Un tiers est en accès dit « Freemium » : la lecture intégrale en ligne est gratuite, tandis que le téléchargement en PDF reste payant. Plus proche du rédacteur de ces lignes, Ausonius Editions et les Presses Universitaires de Bordeaux sont elles aussi présentes depuis peu sur Open Edition Books (avec, dans le premier cas, un accès ouvert total au 59 titres mis en ligne) !

https://leo.hypotheses.org/15454
https://books.openedition.org/ausonius/
https://books.openedition.org/pub/
 
Pendant que certains éditeurs se tournent vers un libre accès légal, d’autres luttent contre un libre accès illégal. Après une plainte d’Elsevier et de Springer, une décision de justice prise par le tribunal de Paris début mars oblige les fournisseurs d’accès internet à bloquer les sites SciHub et LibGen, deux principales plateformes de partage d’articles et de livres numériques. Plusieurs chercheurs ont critiqué une décision qui entérine la marchandisation du savoir par des éditeurs oligopolistiques, et donnent des solutions pour contourner l’interdiction.

https://www.soundofscience.fr/1723
 
Terminons cette revue de presse du mois de mars avec légèreté : le libre accès inspire aussi des jeux de sociétés, généralement créées par les universités, souvent en partenariat avec des designers de jeux. Un article du blog Assessment Librarian signale plusieurs de ces créations originales, par ailleurs libres de droit et réutilisables à des fins de formation : on connaissait les jeux de cartes sur l’Open Access du SCD de l’Université Guyane, voilà maintenant un jeu de plateau. On lira aussi (en anglais) le témoignage de l’Université d’Essex autour d’un escape game autour de l’Open Access.
 
http://assessmentlibrarian.fr/?p=2149
https://insights.uksg.org/articles/10.1629/uksg.459/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s