Novembre 2017 : Tribunes et témoignages sur l’Open Access

Tous les mois, les BU de l’Université Bordeaux Montaigne envoient à ses abonnés la « newsletter Open Access » qui revient sur les actualités du libre accès du mois écoulé à travers une courte sélection thématisée avec soin par vos bibliothécaires. Pour être certain de la recevoir directement dans votre boîte mail, abonnez-vous ! : http://eepurl.com/bR0O3H

Novembre 2017 : Tribunes et témoignages sur l’Open Access

La fin du mois d’octobre est traditionnellement la période de l’Open Access Week, un évènement international visant à promouvoir le libre accès à la recherche scientifique. Outre des journées d’étude, déclarations et formations, l’Open Access Week est souvent l’occasion de témoignages de la part de chercheurs ou de professionnels de l’information scientifique. Ces tribunes donnent à entendre des voix plus personnelles, proches du terrain, parfois discordantes, souvent instructives. Nous en relayons quelques-unes pour ce mois de novembre.

Lire la suite « Novembre 2017 : Tribunes et témoignages sur l’Open Access »

Publicités

Festival Lettres du Monde : Rêve général ! – du 14 au 26 novembre 2017

Découvrez sur le site de Lettres du Monde la liste des auteurs invités et la programmation des rencontres littéraires en différents lieux d’Aquitaine.

À l’Université Bordeaux Montaigne, des rencontres sont prévues avec Jean Hegland, Marcello Fois et Emmanuel Dongala. Ce dernier sera présent à la Bibliothèque universitaire de Lettres et Sciences Humaines le jeudi 16 novembre à 10h30.

Vous trouverez en exposition aux 2ème et 3ème étages de la bibliothèque une sélection d’ouvrages des auteurs invités de ce festival, comme notamment Patrick Boucheron, Antoine Choplin, Paolo Cognetti, Kamel Daoud, Sara Rosenberg, Pinar Selek, Abdellah Taïa, José Luis Zárate et Fawzia Zouari.

De belles rencontres à venir !

Centenaire de la révolution d’Octobre

Il y a 100 ans jour pour jour, le croiseur russe Aurore (Крейсер « Аврoра ») est devenu un symbole de la révolution d’Octobre, dite la révolution bolchevique, en tirant à blanc un coup de canon, signal de l’attaque du Palais d’Hiver, siège du gouvernement provisoire, dans la nuit du 7 novembre 1917 (25 octobre 1917 dans le calendrier julien en vigueur en Russie tsariste).

Après ce coup de canon la Russie devient pour soixante-quatorze années (1917-1991) le premier régime communiste dans l’Histoire du monde.

Bien que ce phénomène suscite toujours des opinions très divergentes, voire contradictoires sur son rôle dans l’histoire de la Russie et son impact sur l’histoire mondiale, la révolution russe reste l’un des événements qui ont marqué le XXe siècle.

Pour vous aider à le comprendre dans sa complexité, la bibliothèque LE-LEA vous propose une sélection de documents en russe et en français sur la révolution d’Octobre, ainsi que des livres en ligne

Revolution d'octobre 

http://dlib.rsl.ru/viewer/01007965362#?page=51 : Русский революционный плакат / Вячеслав Полонский. – Москва : Гос. изд-во, 1925, стр. 51

 

[chronique BD] GUS tome 4: Happy Clem

C’est avec surprise et grand plaisir que l’on retrouve Christophe Blain, soit l’une des plus fine fleure issue de la « Nouvelle Vague » française des années 90, remettre la main à la plume et aux crayons pour donner suite à l’une de ses séries emblématiques, Gus, près de dix après une première trilogie « western romantique » de haute volée. Dans Happy Clem, de son trait vif et fuligineux, quelque part entre Blutch et Sfar, il nous brosse la suite des aventures de trois desperados, Gus, Clem et Gratt, qui croiseront toute une galerie de personnages savoureux, certains sous les traits de références chères à l’auteur, comme le génial chanteur et peintre Captain Beefheart (à peine déguisé puisqu’il apparaît sous son vrai nom de Van Vliet), Sterling Hayden (également sous son vrai nom), Robert Duvall, Gene Wilder et plusieurs trognes de western US old school. Si ce quatrième tome débute sur le retour de Gus sur le devant de la scène criminelle, Blain se penche ici d’avantage sur la personne de Clem aka Beau Bandit, grand rouquin embourgeoisé à San Francisco avec femme et enfant, ayant tout pour être heureux, sans cette piqûre de rappel infernale de l’adrénaline, de l’aventure et de la mortelle renommée; une frustration qui le fera succomber à sa destinée dans une série de braquages de banques perpétrée avec le concours du fidèle Gratt. Pas besoin d’en dire plus. Le plaisir est intact et si l’on s’amuse à comparer le dessin de Blain entre les premiers albums et celui-ci, on mesure le chemin admirable accompli par cet auteur aussi attachant que passionnant.

Le cinquième tome est en préparation. Vivement.

Le plus grand désert de sable

J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence… dit le narrateur du Petit Prince, pourtant perdu dans le Sahara et en danger de mourir de soif. Depuis la première exploitation saharienne suscitée par Bonaparte en 1799 ce désert n’a jamais cessé d’intéresser les écrivains, les poètes, les militaires, les missionnaires et les explorateurs. Le Sahara a laissé ses traces dans des œuvres littéraires, a inspiré nombreux récits de voyage et a donné la matière aux livres consacrés à l’histoire, à la géographie et aux sciences du désert…

Pour ceux qui veulent suivre l’évolution des études du Sahara au fil des années dans différents domaines (biogéographie, géologie, climatologie, agronomie), la bibliothèque de géographie-cartothèque propose une sélection de livres du siècle dernier qui retrace l’histoire des études, des explorations et des recherches sahariennes.

Expo_Sahara

Alejandro « Mono » Gonzalez à la BU !

Le mercredi 18 octobre, nous recevons à la Bibliothèque Universitaire de Lettres et Sciences humaines Alejandro « Mono » Gonzales,  l’artiste actuellement en résidence à l’Université. Accompagné par son éditeur, Il nous présentera son ouvrage Cuaderno de Piel (éditions Perroseco, 2017).

mono_gonzalez_amphi700

Mono est l’artiste de référence dans l’histoire du graffiti et du muralisme au Chili. Il fut un des co-fondateurs des célèbres Brigadas Ramona Parra : en recouvrant les murs des villes, villages et routes de grandes peintures multicolores, elles illustraient les idées du Programme d’Unité Populaire de Salvador Allende et ce jusqu’au Coup d’Etat militaire du 11 septembre 1973.

Pour aller plus loin,  nous avons sélectionné pour vous des ouvrages sur l’art chilien et le muralisme : Autour d’Alejandro « Mono » Gonzales.

Vertige du jour : Kazuo Ishiguro, prix nobel de littérature 2017

« Kasuo Ishiguro est un écrivain à part, presque un maître à la Henry James. Entre la publication de »A Pale View of Hills » (Lumière pâle sur les collines) en 1982 et le tout récent  » Never Let Me Go », cet auteur contemporain n’a eu de cesse de faire montre tour à tour de son goût pour le lavis de la nostalgie, celle de l’exilé, comme celle du personnage anachronique, et pour les teintes plus tranchées d’un expressionnisme plus déroutant. Invariablement des récits à la première personne, les romans de ce britannique d’origine japonaise sont autant de sombres répétitions autour du thème central de la mémoire et donc de l’oubli… »

Venez découvrir l’ouvrage que lui a consacré Paul Veyret, maître de conférence à l’UFR langues & civilisations, Kazuo Ishiguro l’encre de la mémoire

9782867813481FS[1]
…. et cliquez sur ce lien pour consulter la  bibliographie des ouvrages et des films disponibles dans les bibliothèques de l’université Bordeaux Montaigne.

Vous voulez en savoir plus sur cet auteur, sur l’homme et son oeuvre ? L’Encyclopédia universalis a rédigé une notice sensible tandis que JSTOR vous propose un large choix d’articles critiques.

Kazuo Ishiguro nous offre une œuvre dense à découvrir, pour une première approche, à travers le film de James Ivory « les vestiges du jour« … pour une soirée DVD empreinte d’un romantisme feutré et subtil.