What if Superman had been raised in the Soviet Union?

Superman_in_Red_Son
By « R E D S O N » at Superman Through the Ages!. Retrieved August 28, 2005., Fair use, https://en.wikipedia.org/w/index.php?curid=2563788 

Mark Millar répond à cette question dans Superman : Red Son,  bande dessinée uchronique, iconographiée par Dave Johnson et Kilian Plunkett.

Et si en lieu de tomber dans le Kansas, l’enfant venu du Krypton atterrissait en Union Soviétique ? Il va être trouvé et adopté par un couple de kolkhoziens, va grandir sous le régime stalinien et deviendra le héros de l’État soviétique. On retrouve dans cette bande dessinée d’autres personnages de l’univers DC : Batman qui devient le chef d’opposition au régime soviétique, Wonder Woman qui aide le héros et l’ennemi juré de Superman – Lex Luthor.

Mais cette histoire est aussi l’occasion de parler des raisons et des mécanismes de la Guerre froide, de la course à l’armement, de l’opposition des deux idéologies.

Les dessins de l’album sont faits dans le style des illustrations des « pulp magazines » et se mélangent à merveille avec des affiches de la propagande soviétique.

Ce livre, qui se trouve au premier étage de la bibliothèque Henri Guillemin, vous fera pénétrer dans l’Univers que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

From Hell

Wikipedia définit un roman graphique comme « une bande dessinée longue, plutôt sérieuse et ambitieuse, destinée à un lectorat adulte, et publiée sous forme d’albums ». Le livre From Hell d’Alan Moore et Eddie Campbell, disponible à la bibliothèque Henri Guillemin, en est un. C’est un pavé de plus de cinq cent pages qui amène le lecteur dans le plus pauvre quartier du Londres victorien : Whitechapel. En 1888, des crimes atroces y ont été commis par l’assassin surnommé Jack the Ripper – Jack l’Éventreur.

Ce roman graphique est le fruit de recherches historiques importantes, comme en témoigne l’appendice de presque cinquante pages dans lesquelles l’auteur cite ses nombreuses sources et explique ses choix par rapport aux théories existantes concernant l’histoire de Jack l’Eventreur. Moore y dit que dans cette affaire il n’y a qu’un ensemble d’hypothèses qui peuvent former différentes versions et il nous propose la sienne.

Les graphismes noir et blanc d’Eddie Campbell rappellent les illustrations dans la presse anglaise du XIXe siècle et les personnages parlent l’anglais victorien riche en vocabulaire, ce qui plonge le lecteur dans la période victorienne où, à part l’assassin et ses victimes, il croise des personnages célèbres tels que la Reine Victoria, Oscar Wilde, Frederick Treves (médecin de la Reine) et John Merrick (Elephant Man).

La traduction de cette œuvre en français est disponible à la Bibliothèque de Lettres et Sciences humaines. Mais en anglais ou en français ce livre vaut certainement la peine d’être lu.

FROMHELL
Collage réalisé par l’auteur du billet

La Russie à travers les cartes

En ce moment tous les regards se tournent vers la Russie où aura lieu la Coupe du monde de football. C’est une belle occasion de redécouvrir ce pays avec son histoire riche et mouvementée.

Voici pourquoi la Bibliothèque de géographie-Cartothèque vous propose un fascinant voyage imaginaire dans cet immense pays. Des cartes en différentes langues vous guiderons à travers les plaines et les siècles : de l’époque de Pierre le Grand jusqu’à la Russie d’aujourd’hui, en passant par l’Union Soviétique et les deux guerres mondiales.

Une sélection d’ouvrages sur la Russie que vous pouvez emprunter accompagne cette exposition des cartes.

Empire russe
Karta Rossijskoj Imperii [Karty]. – Sankt-Peterburg : Mirskoj Vestnik, 1880 En libre accès sur le site de la Bibliothèque d’État russe

Calligraphier l’invisible et l’indicible

« Le ciseau du sculpteur libère la jeune fille, l’athlète ou le cheval du bloc de marbre. De même les signes sont tous prisonniers de l’encre et de l’encrier. Le calame les en libère et les lâche sur la page. La calligraphie est libération » dit Michel Tournier dans son roman La goutte d’or.

Aujourd’hui nous avons l’occasion de mieux connaitre cet art subtil : à partir de 10h00 Fatima Khelef et son groupe d’étudiants exposent leurs œuvres de calligraphie arabe dans le hall de l’administration de l’Université Bordeaux Montaigne.

Ensuite, cette exposition va se déplacer dans la bibliothèque LE-LEA où vous pouvez également consulter une sélection des livres sur cette « expression plastique née de l’interdit de la représentation du Dieu. »*

Fatima Khelef

*Calligraphie arabe : dans le sillon du calame / Lassaâd Métoui ; préf. Jack Lang, 1998, p. 5.

Cartes du monde à travers les siècles

« Les géographies, dit le géographe au Petit Prince, sont les livres les plus précieux de tous les livres. Elles ne se démodent jamais. Il est très rare qu’une montagne change de place. Il est très rare qu’un océan se vide de son eau. Nous écrivons des choses éternelles ».

Cependant, si les montagnes et les océans sont toujours à leur place, les cartes géographiques, qui les représentent, changent d’un siècle à l’autre, en fonction des nouvelles découvertes et des nouvelles techniques de la cartographie. Les plus anciennes ont été fabriquées il y a plus de deux milles ans dans l’Empire romain, les plus modernes apparaissent sous forme de pixels sur un écran d’ordinateur. Outre les documents géographiques, les cartes peuvent être des œuvres d’art, des pièces de propagande, des expressions de fierté ou des outils d’endoctrinement.

La bibliothèque de géographie-cartothèque vous propose une exposition des cartes, des livres et des images retraçant l’évolution de la représentation du monde depuis le temps où son centre était placé à Jérusalem et jusqu’au jour où la Terre a été prise en photo depuis l’espace.

The Map Psalter
The Map Psalter (Psalter, with additional hymns and prayers and a medieval world map)

7e édition du festival Soirées Du Cinéma Russe de Bordeaux

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 4 décembre l’Association Slave de l’Université Bordeaux Montaigne vous invite à la 7e édition du festival Soirées Du Cinéma Russe de Bordeaux.

Le programme propose 33 films de tous les genres, pour tous les goûts et tous les âges. Les séances seront accompagnées de débats, de rencontres avec des artistes et cinéastes. Pour découvrir l’histoire du cinéma russe dans toute sa diversités vous pouvez emprunter les livres sur le cinéma russe à la bibliothèque LE-LEA ainsi que les films des réalisateurs russes à la BU de Lettres et Sciences humaines.

Cinérusse

Centenaire de la révolution d’Octobre

Il y a 100 ans jour pour jour, le croiseur russe Aurore (Крейсер « Аврoра ») est devenu un symbole de la révolution d’Octobre, dite la révolution bolchevique, en tirant à blanc un coup de canon, signal de l’attaque du Palais d’Hiver, siège du gouvernement provisoire, dans la nuit du 7 novembre 1917 (25 octobre 1917 dans le calendrier julien en vigueur en Russie tsariste).

Après ce coup de canon la Russie devient pour soixante-quatorze années (1917-1991) le premier régime communiste dans l’Histoire du monde.

Bien que ce phénomène suscite toujours des opinions très divergentes, voire contradictoires sur son rôle dans l’histoire de la Russie et son impact sur l’histoire mondiale, la révolution russe reste l’un des événements qui ont marqué le XXe siècle.

Pour vous aider à le comprendre dans sa complexité, la bibliothèque LE-LEA vous propose une sélection de documents en russe et en français sur la révolution d’Octobre, ainsi que des livres en ligne

Revolution d'octobre 

http://dlib.rsl.ru/viewer/01007965362#?page=51 : Русский революционный плакат / Вячеслав Полонский. – Москва : Гос. изд-во, 1925, стр. 51

 

Le plus grand désert de sable

J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence… dit le narrateur du Petit Prince, pourtant perdu dans le Sahara et en danger de mourir de soif. Depuis la première exploitation saharienne suscitée par Bonaparte en 1799 ce désert n’a jamais cessé d’intéresser les écrivains, les poètes, les militaires, les missionnaires et les explorateurs. Le Sahara a laissé ses traces dans des œuvres littéraires, a inspiré nombreux récits de voyage et a donné la matière aux livres consacrés à l’histoire, à la géographie et aux sciences du désert…

Pour ceux qui veulent suivre l’évolution des études du Sahara au fil des années dans différents domaines (biogéographie, géologie, climatologie, agronomie), la bibliothèque de géographie-cartothèque propose une sélection de livres du siècle dernier qui retrace l’histoire des études, des explorations et des recherches sahariennes.

Expo_Sahara

C’est reparti !

Depuis lundi, le campus a recommencé à s’animer, les étudiants retrouvent les bibliothèques du SCD (@BUbdxm) et les nouveaux inscrits les découvrent.

Les bibliothèques du Pôle documentaire Sciences des territoires et de la communication vous accueillent dès la rentrée, pour vous accompagner dans vos études. En fonction de votre discipline vous aurez accès à plusieurs d’entre elles.

– la bibliothèque de Géographie / Cartothèque propose non seulement des collections des livres et des journaux, mais aussi des cartes (dont les plus anciennes sont numérisées et disponibles en ligne sur 1886, la bibliothèque numérique de l’Université Bordeaux Montaigne), des photos aériennes, des images satellitaires, des diapositives ainsi que des thèses et des mémoires.

– au centre de documentation de l’Institut d’aménagement, du tourisme et d’urbanisme (IATU) vous trouverez des documents en aménagement du territoire, urbanisme, tourisme, environnement et développement durable.

s’inscrivant dans la discipline des SIC (Sciences de l’Information et de la Communication), le centre de ressources de ISIC  propose des documents dans les domaines suivants :     informatique, médias, communication, publicité, analyse de l’image…

Un grand nombre de ressources électroniques est à votre disposition. Ils sont accessibles en ligne sur les postes informatiques en libre accès.

Ces établissements n’ont pas tous les mêmes horaires :

Une page Vos bibliothèques vous renseignera sur les modalités d’accueil de chaque bibliothèque.

Les bibliothécaires sont à votre disposition pour répondre à vos questions :
– sur place dans les établissements,
– dans les commentaires de ce blog,
– par mails (vous les trouverez  sur la page Vos bibliothèques)

rentree2017
Collage réalisé par l’auteur

Soirées Du Cinéma Russe de Bordeaux

« De tous les arts, c’est le cinéma qui est pour nous le plus important« . Cette phrase de Lénine était affichée dans chaque salle de cinéma en URSS. Le cinéma se trouvait sous le contrôle attentif de l’État. Les réalisateurs qui ne rentraient pas dans le cadre du réalisme socialiste ne pouvaient pas s’exprimer ou étaient contraints d’émigrer. C’est seulement après 1985, année de la Pérestroïka, qu’on peut parler de l’émergence du cinéma russe. Depuis, une génération de jeunes cinéastes est née et leurs films, encore peu connus en France, montrent les problèmes humains, sociaux ou politiques auxquels sont confrontés les Russes aujourd’hui.  Ce Nouveau Cinéma Russe est l’un des objets de la 6ème édition du festival « Soirées Du Cinéma Russe de Bordeaux » qui va durer quatre jours : du vendredi 2 décembre au lundi 5 décembre.

Il est très difficile de présenter en quatre jours toute la richesse et toute la diversité du cinéma russe. Pour en savoir plus vous pouvez emprunter les livres sur le cinéma russe à la bibliothèque LE-LEA ainsi que les films des réalisateurs russes à la bibliothèque de Lettres et Sciences humaines.

cinema-russe