Mars 2018 : le financement de l’Open Access, modèles et contre-modèles en économie de marché

Les journées Sciences Ouvertes 2018 organisées par Couperin en janvier dernier ont été l’occasion d’échanges passionnants sur les différents modèles économiques de l’Open Access et de la publication scientifique en général. La publication scientifique est un marché, dominé par des groupes d’édition oligopolistique (Elsevier, Thomson-Reuters, Springer), mais au sein duquel on trouve aussi de plus petits éditeurs, et des modèles de publication alternatifs. Dans ce contexte spécifique de la publication scientifique, comment intégrer l’Open Access ?

newsletterOA-22 - Copie

Quand il est question des abus des éditeurs scientifiques, le nom d’Elsevier ressort souvent : un éditeur qui a le monopole sur une majorité de titres de revues et propose leur contenu à des tarifs prohibitifs, en constante augmentation, sur des achats par « bouquet » où tous les titres ne sont pas forcément pertinents pour les usagers. Entreprise parasite intéressée par le seul profit ou garant d’une diffusion efficace de la publication scientifique ? Les avis sont partagés, comme le montre ces deux articles : le premier (en anglais) affiche un titre volontairement provocateur : « Why Elsevier is a Library’s Best Friend ? » ; le second (via Actualitté) évoque le boycott d’Elsevier par les universités allemandes face à la hausse des coûts. Elles ont collectivement refusé de renouveler pour 2018 les contrats passés avec cet éditeur comme moyen de pression pour obtenir une baisse des coûts et une généralisation de l’Open Access pour les chercheurs allemands.

https://scholarlykitchen.sspnet.org/2018/01/09/50692/

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/allemagne-toujours-pas-d-accord-entre-elsevier-et-les-universites/86639

Car c’est bien la question de l’Open Access qui se trouve désormais dans la balance : le modèle classique de la publication « sur abonnement » ne correspond plus aux besoins d’accès immédiat et généralisé de la communauté scientifique. Dans un récent article, le chercheur suisse Michael Hagner explique comment les grandes structures éditoriales ont intégré l’Open Access à leur modèle économique  et, finalement, comment le marché de la publication scientifique s’est adapté au besoin d’un libre accès à l’information plutôt que se laisser concurrencer par la mise en ligne libre et gratuite.

https://smw.ch/article/doi/smw.2018.14600

Parallèlement, certains s’interrogent sur la façon de ne pas dépendre des éditeurs et de leur recherche de profits tout en finançant un libre accès qui a, incontestablement, un coût. C’est là qu’interviennent des modèles alternatifs, dont l’un serait la mutualisation du financement d’infrastructures permettant la « libération » des publications par les universités, tel que présenté par David Lewis des BU de l’Indiana University (ici traduit par Marlène Delhaye). Le principe serait de réserver 2,5% des budgets des bibliothèques au soutien de projets mutualisés en faveur d’un Open Access qui ne soit pas uniquement auteur-payeur.

https://marlenescorner.net/2018/01/28/25-et-plus/

Les débats sur le modèle économique de la publication scientifique ont pour effet de focaliser l’attention sur les revues, et de faire oublier les monographies, qui constituent pourtant une part (non négligeable en sciences humaines) des publications. Pour cela, la présentation du CIRAD intitulée « Faire les bons choix pour publier un ouvrage », vu du point de vue du chercheur, est extrêmement intéressante, avec notamment une section consacrée au modèle économique.

https://coop-ist.cirad.fr/aide-a-la-publication/publier-et-diffuser/publier-un-ouvrage/2-penser-au-modele-economique-de-l-ouvrage

Un commentaire sur “Mars 2018 : le financement de l’Open Access, modèles et contre-modèles en économie de marché

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s