La newsletter Open Access de l’UBM – septembre 2017

Tous les mois, les BU de l’Université Bordeaux Montaigne envoient à ses abonnés la « newsletter Open Access » qui revient sur les actualités du libre accès du mois écoulé à travers une courte sélection thématisée avec soin par vos bibliothécaires. Pour être certain de la recevoir directement dans votre boîte mail, abonnez-vous ! : http://eepurl.com/bR0O3H

Septembre 2017 : marchandisation et économie de la science

Au-delà des enjeux strictement éthiques et idéalisés qui animent l’Open Access, il est bon de rappeler que ce mouvement, forcément multiforme, possède également une dimension plus offensive et militante. Le libre accès aux publications scientifiques, est aussi un mouvement qui lutte contre la marchandisation et la privatisation de la science. Quelques actualités de cet été permettent de contextualiser cet enjeu.

Rien n’illustre mieux la privatisation de la publication scientifique que la mainmise de l’éditeur néerlandais Elsevier sur une large partie du marché. Elsevier édite plus de 2500 revues et possède la base de données ScienceDirect et l’outil bibliométrique Scopus. Fortement critiqué pour imposer aux universités des tarifs prohibitifs pour des contenus scientifiques principalement rédigés et évalués par des chercheurs financés par ces mêmes universités, Elsevier fait régulièrement l’objet de boycott par ses clients universitaires, les plus récents étant celui des universités et organismes de recherche allemand, présenté dans le communiqué suivant.

https://www.helmholtz.de/en/current_topics/press_releases/artikel/artikeldetail/helmholtz_zentren_kuendigen_die_vertraege_mit_elsevier/

Ces boycotts sont un moyen de lutter contre l’élévation constante des coûts pour des services dont Elsevier a le monopole, mais l’éditeur suscite de nouvelles inquiétudes lorsqu’il rachète des services permettant le partage des publications. C’est le cas cet été avec le rachat de BePress, une plateforme de dépôt et diffusion de travaux scientifiques.

https://actualite.housseniawriting.com/science/2017/08/11/elsevier-devient-progressivement-le-microsoft-de-la-publication-scientifique/23077/

Après le rachat du réseau social bibliographique Mendeley et de la plateforme de dépôt SSRN, Elsevier montre sa volonté d’établir un monopole sur l’ensemble de la chaîne de la publication scientifique, pour toute forme de diffusion. De surcroît, l’entreprise est également connue pour réaliser des profits spectaculaires, plus haute que Google ou Apple, comme le dénonce l’article ci-dessous, répétant des arguments déjà entendus en 2014 dans un article en français de Rue89.

https://www.theguardian.com/science/2017/jun/27/profitable-business-scientific-publishing-bad-for-science

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20141110.RUE6560/la-france-prefere-payer-deux-fois-pour-les-articles-de-ses-chercheurs.html

L’article pose ainsi la question : le cas Elsevier est-il une simple « dérive » du système, ou faut-il aller jusqu’à interroger la marchandisation de la publication scientifique ? Tous les éditeurs ne sont pas Elsevier, mais son cas démontre qu’un écosystème de la publication basé uniquement sur la commercialisation peut se retourner contre les universités elles-mêmes, qui doivent concevoir d’autres stratégies. Les modèles de l’Open Access dont se sont emparés des institutions publiques mais aussi des éditeurs publics ou privés apparaissent alors comme une façon, a minima, d’équilibrer la balance vers une science moins contrainte par le marché.

Certains militants du libre accès vont plus loin en questionnant la « libération » des brevets scientifiques, outils juridiques et commerciaux de protection de découvertes scientifiques. Ce système de protection qui « privatise » un brevet au profit d’un individu ou d’une institution ne va-t-il pas à l’encontre d’une science ouverte permettant la libre réutilisation des découvertes scientifiques ?

L’ouverture des brevets de la recherche, un tabou pour l’Open Science ?

Un commentaire sur “La newsletter Open Access de l’UBM – septembre 2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s