È morto Umberto Eco

Il Manifesto : quotidiano comunista titre le dimanche 21 février 2016 : « L’Eco nel mondo ».

La mort d’Umberto Eco a renvoyé effectivement un écho douloureux dans le monde.

Romancier universellement reconnu pour « Le nom de la rose » ou « Le pendule de Foucault », il est également  un chercheur passionné et engagé, sémiologue et essayiste.

Explorateur de notre monde contemporain, son œuvre foisonne de pensées et d’analyses sur des sujets aussi divers que les médias, l’esthétique, l’art ou la littérature.

Sa curiosité intellectuelle n’avait qu’une limite qu’il a atteinte le 19 février 2016…

Umberto Eco1

Exposition à la Bibliothèque LE-LEA

Dans vos bibliothèques

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s