Une histoire de l’Afrique médiévale

Longtemps, on a pensé qu’il n’y avait pas d’histoire en Afrique puisque qu’il n’y avait pas d’écriture. On sait aujourd’hui que  l’histoire ne commence pas avec l’écriture mais avec la domestication de l’agriculture. On connait aussi la raison pour laquelle les sociétés africaines n’ont pas développé les traditions écrites qui servent de source aux historiens : elles n’en avaient pas besoin, les spécialistes de la parole s’occupaient de la transmission de l’histoire.

Le dernier ouvrage de l’historien François-Xavier Fauvelle-Aymar, directeur de recherche au CNRS paru aux éditions Alma au printemps 2013, Le Rhinocéros d’or – histoires du Moyen Age africain, se veut une présentation de cette Afrique « des siècles d’or ».  Une Afrique pourvoyeuse d’or et lieu de riches royaumes.

Avant que l’Amérique ait été abordée par les européens, avant que les mines du Brésil aient été découvertes, l’or circulant en Occident provenait principalement de l’Afrique occidentale et australe où il a donné naissance à de riches empires : Wagadu, Ghana,  Mali, Songhai, Dahomey, Zimbabwe etc. L’histoire bien connue du pèlerinage à la Mecque du roi Moussa, qui prodigua tant d’or durant son voyage qu’il en fit déprécier la valeur au Caire pendant plusieurs années nous est rendue compte ici, non par les témoignages oraux des spécialistes de la parole, mais par d’autres sources.

L’auteur a en effet convoqué des traces écrites (lettres de négociants arabes, d’aventuriers, cartes de géographes), matérielles (vestiges archéologiques), il a comparé et critiqué les sources disponibles pour nous livrer une reconstitution de cette Afrique mobile, marchande et interlope d’avant les temps coloniaux. Un travail précis et passionnant qui ouvre des pistes de recherche sur l’Afrique aux temps médiévaux désormais abordée dans les classes du second degré.

Le Rhinocéros d’or – histoires du Moyen Âge africain, de François-Xavier Fauvelle-Aymar, Ed. Alma (2013) est disponible à la BU.

Il a fait l’objet , entre autre, d’une émission de radio : Les lundis de l’histoire sur France culture et d’un article dans la revue Histoire

Quelques lectures pour aller plus loin :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s